Collection Sang Froid

La tension règne dans cette collection où tout est noir. De la France des banlieues à l'Amérique des mafias, tueurs en cavale et malfrats à la dérive répandent un sang d'encre. Une superbe collection.
Sans doute la plus belle collection des Editions Delcourt !


Anticyclone (2000)
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
Etienne DAVODEAU
Etienne DAVODEAU
 
Résumé:

Nina est surnommée "Grande gueule" par ses collègues techniciennes de surface aux Transports Doublet, et c'est bien ce qui pourrait la pousser vers la porte, dixit la direction. Castor est chauffeur aux Transports Doublet, et il a fait du zèle. Lui, ce sont ses collègues qui pourraient le pousser vers la porte. L e hic, c'est que ni Castor ni Nina ne peuvent envisager un instant de se retrouver à la rue.. Ils sont prêts à tout pour l'éviter. Et qui va s'occuper de leurs cas ? Samuel Faure, directeur des ressources humaines. Un métier pas facile.

Ce que j'en pense:
Davodeau aime particulièrement illustrer des chroniques de la vie quotidienne de personnages qui ne sont en rien des héros (et qui le deviennent encore moins ...), paumés et autres "oubliés de la croissance". Il y réussit parfaitement avec beaucoup de finesse et de sensibilité.
Et même si certains éléments de cette histoire sont assez peu crédibles, on est vite imprégné dans l'ambiance "humide" de l'album.
Encore une belle réussite pour cet auteur attachant.
D'autres avis: Critique de Thierry Bellefroid.

LES AILES DE PLOMB
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
Nicolas BARRAL
Christophe GIBELIN
Christophe GIBELIN
Albums: T1 (1996) : Vol de nuit
T2 (1998) : Le vol du Balbuzard
T3 (2000) : L'affaire est dans le lac
Résumé:

Patrick Plomb mène la belle vie : fils de la patronne d'un hôtel, il sait comment séduire les jolies clientes... Mais sa dernière conquête possède une drôle de machine, un appareil ultra-secret qui obligera le placide Plomb à entrer dans les mondes dangereux de l'espionnage et de l'aviation...

Ce que j'en pense:

Gibelin (bien plus limpide que dans Les Lumières de l'Amalou ou le Traque Mémoire) signe ici son meilleur scénario et passe avec une grande facilité du fantastique au polar français des années cinquante/soixante. Il mêle ici avec une grande dextérité espionnage, politique et humour.


COMPTINE D'HALLOWEEN
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
Joël CALLEDE
DENYS
HUBERT
Albums: T1 (2000) : Réminiscences
T2 (2001) : Farces macabres
Résumé:

Betsy Mahorn est actrice. Alors qu'elle rejoint Hollywood pour décrocher un rôle enfin intéressant, elle est victime d'un accident de la route qui la contraint à rester à Creeper Creek, petite ville des Rocheuses. Son arrivée coïncide avec une vague de meurtres atroces, ce qui fait d'elle une suspecte idéale pour la police. Pendant ce temps, les enfants préparent la plus macabre des fêtes : Halloween

Ce que j'en pense: Comment réaliser un récit d'épouvante en Bande Dessinée ? Callède et Denys donnent une réponse intéressante avec Comptines d'Halloween. Sans atteindre les sommets de Black Hole (de Burns) et en évitant les poncifs du genre (que le titre pouvait d'ailleurs laisser présager) cette histoire prend un beau départ. Les dessins, très corrects, sont bien dans l'esprit Delcourt.
Une série à suivre ...
D'autres avis: Critique de Thierry Bellefroid du T1
Critique de Thierry Bellefroid du T2

LES ENRAGES
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
Erwin LE SAËC
David CHAUVEL
Claude LEGRIS (T1, T2), Jean Luc SIMON (T3, T4, T5)
Albums: T1 (1994) : Le dos au mur
T2 (1995) : Spring Haven
T3 (1996) : Chinook blues
T4 (1997) : Love in Reno
T5 (1998) : Héritage (fin de la série)
Résumé:

Hamlet, tueur à gages réputé, a accepté le "contrat de trop" qui lui vaut d'être poursuivi par la police et par des truands. Huevo, un jeune chicano en fuite, et Wendy, témoin crucial de l'affaire, complètent le trio de ces "Enragés" redoutablement efficaces.

Ce que j'en pense:

Le dernier tome conclut une série superbe pleine de fureur et de cadavres ! Hamlet passe la main à Huevo, la roue tourne et l'histoire se termine en beauté (...). Un sacré coup de poing ! Chauvel (scénariste de Rail, Nuit Noire, Le Poisson Clown, Ring Circus, ...) très bien servi par le dessin nerveux de Le Saêc, maîtrise parfaitement son art et montre qu'il est un futur très "grand".


L'ESPRIT DE WARREN
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
SERVAIN
Luc BRUNSCHWIG
Claude GUTH
Albums: T1 (1996) : La dix-neuvième victime
T2 (1997) : La Légende de Nouvel Homme
T3 (1998) : L'enfant du fond du jardin
Résumé:

A New York, un drôle de Père Noël tue sauvagement une jeune femme et blesse son compagnon. Ce dernier comprend que l'assassin n'est autre que Warren, un tueur sadique diaboliquement astucieux qui, depuis dix ans, prépare sa vengeance... Le début d'un grand suspense en cinq tomes.

Ce que j'en pense:

Une série noire à l'ambiance presque cauchemardesque ou Luc Brunschwig (après Le Pouvoir des Innocents) montre l'étendue de son talent de scénariste. Au dessin, Servain est beaucoup plus à l'aise que dans le Traque Mémoire et son style réaliste colle parfaitement à l'histoire.
Une BD qui vous fera frissonner d'effroi mais aussi de plaisir !!!


La Gloire d'Albert (1999)
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
Etienne DAVODEAU
Etienne DAVODEAU
 
Résumé:

Albert Colin, individu commun, effacé, que sa femme méprise, milite sans vraiment savoir pourquoi pour un parti d'extrême droite. Alors qu'il rentre chez lui, il assiste au meurtre du leader de ce parti. Armé, il suit les tueurs et parvient à les maîtriser. Les deux individus se révèlent être des opposants politiques dont l'un est idéaliste, l'autre cynique. Albert espère que son action lui donnera son heure de gloire, malheureusement les deux hommes s'échappent et le blessent. Il découvre alors que le cerveau de l'affaire n'est autre que l'allié politique de la victime. Ce dernier, après lui avoir expliqué les raisons de son geste, abandonne Albert agonisant...

Ce que j'en pense:

Une note d'Etienne Davodeau en page 2 précise : "Trouver dans les pages qui suivent une ressemblance avec des personnes ou des faits existants ou ayant existé serait faire preuve de mauvais esprit. Et c'est très vilain." Du second degré évidemment, car le lecteur aura vite fait de faire certains rapprochements !
Delorme, organisateur du spectacle en plein air "Nos valeurs, notre terroir " (...) et Phillipot son allié politique, responsable du parti "Traditions et Convictions" (...) font campagne pour les prochaines élections. Phillipot est assassiné ... Albert, péquin moyen, a tout vu. Il décide de régler l'affaire à sa manière. Mais il n'est pas si facile de s'improviser justicier  !!!
Album très proche dans la forme et le fond du superbe "Réflexe de survie", la "Gloire d'Albert" verse dans un pessimisme très sombre. Pauvre Albert, entraîné par des convictions bien fragiles, dans une aventure qui le dépasse ! Davodeau scénarise et dessine une histoire ou fiction et réalité jouent en permanence à cache-cache.

D'autres avis: Critique de Toine ...

JOHN DOE (série B)
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
Alain HENRIET
BALOO
Fred BESSON
Albums: T1 (2000) : Une pizza à l'œil
T2 (2001) : Quatre saisons en enfer
Résumé:

John Doe, tueur à gage, vient d'exécuter son contrat : tuer un nain pour récupérer son œil de verre. Il ne connait le commanditaire de cet assassinat, que par l'intermédiaire du téléphone. Seulement, dans sa précipitation, John oublie l'œil...

Ce que j'en pense:

Ce premier album en série B dans la collection Sang-froid est une énorme déception. Le scénario est d'une indigence rare et les dessins aux mieux quelconques ...
Cette course poursuite qui doit être prise au second degré, j'imagine, ne m'a pas fait sourire une seule fois, la fin est affligeante, bref, le tout m'a semblé très, très léger et pour tout dire, j'ai trouvé cet album terriblement "vieillot" en le comparant à d'autres séries du même type comme "Les enragés" ou "le Tueur" (paru chez Casterman).
Malheureusement, le second tome de la série n'a fait que confirmer cette première impression ....

D'autres avis: Critique de  Thierry Bellefroid...

NUIT NOIRE
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
Jérome LERECULEY
Didier CHAUVEL
Jean Luc SIMON
Albums: T1 (1996) : Fuite
T2 (1997) : Blue Moon
T3 (1997) : Les Jonquières (fin de la série)
Résumé:

Après le meurtre de deux policiers, Marc et Joël ont décidé de fuir vers l'Espagne. Alors que leur voiture commence à faiblir, les deux amis arrivent en vue d'une boîte de nuit, le Blue Moon. Plus incontrôlable que jamais, Joël espère y trouver l'occasion de s'approprier un nouveau véhicule...

Ce que j'en pense:

No2 au Top Ten Delcourt !!!
Chauvel traite ici une série contemporaine (très contemporaine), fait suffisamment rare pour être noté et de quelle façon ! Le scénario mêle habilement 3 espaces-temps. Et puis le dessin de Lereculey est très bien adapté au ton et au découpage. Pourtant, au départ, mes libraires favoris (Momie-Folie à Grenoble) ont du me forcer la main pour l'achat de cette série.
Un très bon conseil !
Pour tout dire, l'intégrale de Nuit Noire fait partie des 2 albums (avec Xoco chez Vents d'ouest) que j'ai offert à un ami amateur de Mangas pour tenter de le corrompre !!!


LE POISSON-CLOWN
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
Fred SIMON
Didier CHAUVEL
 
Albums: T1 (1997) : Happy
T2 (1998) : Christina
T3 (2000) : Aidan
Résumé:

Quand Happy Wimbush, jeune campagnard plutôt naïf, prend le bus pour la ville après la mort de son père, il ne s'attend surtout pas à tomber dans les bras de la mafia locale. Mais son frère, qu'il retrouve à Denver, semble bien s'être lancé dans des activités des plus louches, et commence à apprendre la vraie vie à son cadet. Un audacieux hold-up se prépare, alors que Happy rencontre un policier peu commun...

Ce que j'en pense:

Encore et toujours Chauvel (et Simon). Remarquable. La naîveté et la maladresse de Happy immergé dans un monde de truands très brutal sont irrésistibles. Chauvel manie ici le polar et l'humour avec une grande dextérité !

D'autres avis: Critique de  Thierry Bellefroid...

LE POUVOIR DES INNOCENTS
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
Laurent HIRN
Luc BRUNSCHWIG
Claude GUTH (T3, T4)
Albums: T1 (1992) : Joshua
T2 (1994) : Amy
T3 (1996) : Providence
T4 (1998) : Jessica
Résumé:

A New York, en pleine campagne électorale, la criminalité connaît une poussée subite. une gigantesque manipulation est à l'oeuvre. Nul n'est plus touché par cette guerre secrète que Joshua Logan, qui a vu son fils tomber sous les balles d'un vigile. Interné dans un hôpital psychiatrique, Logan y a été torturé par la mafia, car il détient sans doute, à son insu, la clé du complot. Avec l'aide d'Amy, une petite fille autiste, il a réussi à s'échapper et erre maintenant sans but dans les rues de New York... Pendant ce temps, le boxeur le plus célèbre du moment, Stephen Providence, révèle qu'il doit sa carrière et son ascension à Jessica Rupert, la candidate populiste aux élections municipales.

Ce que j'en pense:

Joshua Logan dans un premier temps impuissant, commence au fil des volumes à reprendre son destin en main. Mais qui est coupable, qui est innocent ? Les apparences peuvent être trompeuses ! Une série qui secoue... Dur ... très dur. Brunschwig, qui nous mène de fausses pistes en fausses pistes, aborde dans cette série tous les thèmes classiques de la violence urbaine contemporaine : auto-défense, milices, fascisme, corruption ... Brunschwig ... un grand du scénario.


QUARTERBACK
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
Malo KERFRIDEN
David CHAUVEL
Isabelle Cochet
Albums: T1 (2000) : Wade Mantle
Résumé:

Wade Mantle est une véritable star du football américain, à la réputation particulièrement sulfureuse à force de transferts faramineux ratés, bagarres et autres scandales. Il est retrouvé un jour dans un parking souterrain, poignardé. Cette mort, dont le mobile apparent semble être le vol, déclenche des réactions de panique dans l'équipe des Beavers de Detroit, au sein de laquelle officiait Mantle. Le détective Wadko du FBI est chargé de l'enquête. 

Ce que j'en pense: Je reste assez perplexe devant un des albums les plus faible que Chauvel ait pu scénariser. j'ai vraiment du me faire violence pour le terminer. C'est tout dire ....
Les dessins de Kerfrieden ne sont pas vraiment emballants (mais il s'agit vraisemblablement d'un de ses premiers albums) et l'histoire très (trop) caractéristique des univers "à la Chauvel".
D'autres avis: Critique de  Thierry Bellefroid...

Le réflexe de survie (1998)
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
Etienne DAVODEAU
Etienne DAVODEAU
 
Résumé:

Trémentines, petite ville de l'ouest de la France : sa gare menacée de fermeture, son SDF idéaliste vivant dans un hangar désaffecté, son usine en difficulté, et sa bande de petits voyous sans espoirs. Alex, qui fait partie de la bande, a décidé de se sortir de cette situation minable en acceptant un gros contrat : exécuter un vieux monsieur inoffensif. Un coup facile qui devrait lui assurer de toucher un gros pactole.

Ce que j'en pense:

Un superbe One Shot comme il n'y a pas assez chez Delcourt. (voir aussi Quelques jours avec un menteur - collection encrage, une autre belle réussite).

D'autres avis: Critique de [Jessie Bi] de Du9.

7 SECONDES
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
Gerald PAREL
Jean-David MORVAN 
Christian LEROLLE
Albums: T1 (2000) : Venise
Résumé:

Gabe Bénavidès, architecte, ne sait même pas que son vieux pote Wilson Venise devait le tuer lors d'une réunion de son club aéronautique. Car Wilson tue pour la CIA, qui semble vraiment tenir à récupérer des données concernant la NASA et un vol de navette. Mais Wilson l'a protégé, avant de s'engueuler avec son "collègue" pour l'avoir laissé partir. Les deux tueurs se tirent dessus, Wilson est blessé... À la Maison Blanche, le Président est très nerveux.


Station debout (2000)
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
Thomas EHRETSMAN
David CHAUVEL
 
Résumé:

Lesley a un lourd passé judiciaire derrière lui. Poussé par des problèmes d'argent et l'inaction, il se laisse entraîner, malgré un mauvais pressentiment dans l'attaque d'un camion clandestin.
Un sénateur y fait combattre son chien, un champion, en toute illégalité. Le vol consiste à s'emparer de la recette du combat, lors de l'arrêt du véhicule à une station-service. Tout a été prévu, si ce n'est que le pompiste tenterait de résister et serait abattu devant sa compagne. Armée, la jeune femme s'échappe du lieu où on la retenait ...

Ce que j'en pense:

Polar de facture assez classique chez Chauvel si ce n'est le coté fantastique lié aux "visions" du personnage principal, éternel looser.
Le scénariste applique dans cette histoire très noire (en noir et blanc) ses recettes habituelles faites de flash back et de "ruptures narratives" qui ont fait son succès et ce, avec la même virtuosité. Et puis, reconnaissons à Chauvel le mérite de nous faire découvrir de jeunes dessinateurs au talent certain, comme c'est le cas ici avec Ehretsmann.

D'autres avis: Critique de  Thierry Bellefroid...

LE VIEUX FERRAND
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
ARIS
Christophe GIBELIN
 
Albums: T1 (2000) : Le dernier fils
Résumé:

Bazil est absent plus de six mois par an. Pour modérer les aventures extra-conjugales de son épouse, Myriam, il décide de l'installer en province. Peine perdue. Un voisin apparaît aussitôt dans la vie de la jeune femme. Cet homme appartient à un réseau d'extrême droite et cherche à faire pression sur Bazil pour obtenir un contrat. La réputation de Myriam lui fournit une proie facile. Mais ce serait oublier le vieux Ferrand, que la nouvelle venue a immédiatement séduit.

Ce que j'en pense:

J'ai été un peu déçu par cette BD ... et pourtant Gibelin nous a souvent habitué à de bons scénarios (les ailes de Plomb par exemple) ... mais là ...
Voir donc l'avis éclairé de Thierry Bellefroid (de BD Paradisio), assez enthousiaste.

D'autres avis: Critique de Thierry Bellefroid.

VIEUX FOU
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
Emmanuel MOYNOT
DIETER / Emmanuel MOYNOT
CHAGNAUD
Albums: T1 (1999)
T2 (2000) : Le retour de Vieux Fou
Résumé:

Javier, un ancien de la lutte ant-franquiste et de l'ETA, décide de se payer sa retraite grâce à un kidnapping. L'ex-révolutionnaire exécute son plan en parfait professionnel ... à un détail près : le gamin qu'il enlève est le rejeton du plus gros trafiquant de drogue de Barcelone ! Pour Javier, ce sera l'occasion d'un ultime baroud ... Le dernier coup de poker d'un vieux fou.

Ce que j'en pense:

Après l'extraordinaire "Bonne fête Maman" (Casterman) le duo Moynot/Dieter récidive chez Delcourt avec tout autant de bonheur !
Un petit vieux au passé chargé (combattant Républicain puis anti-Franquiste et enfin artificier de l'ETA) décide de s'assurer une petite retraite en kidnappant un fils de "Bourgeois". Problème, il s'agit du rejeton du patron de la mafia locale !
Véritable réussite, ce One Shot est franchement jubilatoire. Et même si les ficelles sont un peu grosses, on se laisse entraîner dans cette histoire où l'otage n'est forcément celui que l'on croit...

D'autres avis: Critique de [Jessie Bi] de Du9
Critique de Thierry Bellefroid.