Mes lectures du mois : Mai 2001

Voici un avis (qui n'engage que moi ...) sur les dernières BDs que j'ai lues. Tous ces albums ne sont pas issus des Editions Delcourt et tous ne sont pas des nouveautés mais j'aime bien partir à la découverte d'auteurs qui me sont inconnus (sur les conseils de mes libraires favoris ou ... des vôtres).


[Lectures 1999][Lectures 2000]
[01/01][03/01][04/01][05/01][06/01][08/01]

Comptines d'halloween : T2 Farces macabres (Callède/Denys/Hubert - Delcourt - 2001)
L'actrice Betsy Mahorn, soupçonnée de meurtre, est obligée de rester à Creeper Creek. Le vieux Barney lui confie le secret de Mary la pendue, à qui Betsy ressemble étrangement… Mais Barney est assassiné : les souvenirs et leurs fantômes réapparaissent tandis que le nombre de victimes ne cesse d'augmenter....
Encore un album solide dans un style vraiment original !!! Problème, problème .... comment Callède saura t'il me surprendre ??? la solution semble tellement évidente !!

Gibier de potence : T1 Le jardin des Lys (Capuron/Duval/Jarzaguet - Delcourt - 2001)
États-Unis,1865. La guerre de sécession touche à sa fin. Madame Granger n'a désormais plus qu'un seul but : retrouver son époux, prisonnier des Nordistes. Alors qu'il est détenu au fort Mac Laglen, et résiste aux interrogatoires musclés des tuniques bleues, elle ira jusqu'à voler les dollars destinés à la réparation de l'église de la bourgade de Church Hill ! Un hold-up organisé en famille, dont les bénéfices serviront à lever une armée, et à tirer son homme des pattes de ses ennemis....
Si vous avez aimé 500 fusils et Wayne Redlake, alors vous pouvez acheter cet album les yeux fermés. Fred Duval (mon scénariste préféré) et François Capuron (bras droit et accessoirement beau-frère de Guy Delcourt) ont réalisé un scénario très classique qui mêle tous les ingrédients du genre avec un certain bonheur.
Et si certains regretteront la patte de Vatine, il faut avouer que Jarzaguet s'en tire remarquablement bien.  Décidément (et comme le constate Pavillon Rouge 2), les westerns sont à l'honneur en ce printemps !!!

Mobilis : T2 Seconde chance (Andréas/Durieux - Delcourt - 2001)
Ross Nevada a été engagé par le mystérieux milliardaire américain B. Trap, en tant que nègre, pour écrire son autobiographie. Il part pour le désert où se trouve la somptueuse villa de Trap "rencontre" son épouse, et visite une base militaire apparemment anodine, contenant un mystérieux bâtiment interdit aux visiteurs......
Ce deuxième tome d'un triptyque ne lève pas vraiment le voile sur le cœur de l'intrigue. Si le premier album était constitué d'unes succession de "scenette" à priori sans véritables liens, Seconde chance ressemble plus à un huit clos qui nous permet de cerner un peu mieux les personnages principaux de l'histoire.  Mais, vraiment, je me demande comment Andréas (habitué aux série sans fin) va s'en sortir dans le dernier album .... 

Arq : T5 White Dust (Andréas - Delcourt - 2001)
Un groupe de plongeurs découvre un cocon insolite, qui abrite un organisme de forme humaine d’une sophistication hautement supérieure. Baptisée Arq, la créature recèle un monde parallèle fictif. L’American Torch tente d’établir le contact. Parallèlement à cela, Montana apprend l’origine des pouvoirs de Racken….
Voici un album charnière qui en fait pose plus d'énigmes qu'il n'en résout (la série devant comporter 18 albums, on a le temps ...). Bref, du pur Andréas !!!

Le Décalogue  : T3 Le météore  (Giroud/Charles - Glénat - 2001)
En 1958, une expédition de bibliophiles part à la recherche du livre « Nahik » dans les monastères de la région des Météores en Grèce. Aucun ne se connaît et parmi eux se trouve un fou échappé d’un asile et responsable de plusieurs meurtres... Un mystérieux personnage lié aussi au livre......
Giroud semble avoir touché le gros lot avec cette série (il a sans doute vendu plus de Décalogue que de Louis La Guigne). Il faut dire que Glénat a mis le "paquet" : superbes couvertures, dessinateurs reconnus et scénarii en béton. Pas de doutes, ces dix albums feront date dans l'histoire du 9ème art.
Ce T3 m'a semblé pourtant très "convenu". Une histoire certes solide, mais sans grande surprise et un dessinateur qui semblera un peu difficile d'accès à beaucoup de lecteurs (voir Fox du même dessinateur). Je pense qui il n'était peut-être pas le mieux indiqué pour peindre les somptueux paysages qu'offre la Grèce orientale ...

Le Décalogue  : T4 Le serment  (Giroud/TBC - Glénat - 2001)
Sans présumer de la suite , sans doute un des meilleurs albums de la Décalogie, même si le fil conducteur, Nahik, est un peu moins présent.  Un amour impossible, une vengeance, un fond historique peu connu (le Ratline, réseau d’évasion de nazis en fuite) le tout magistralement traité par un grand dessinateur, voici les ingrédients qui font de ce T4 un véritable régal. Le plus incroyable de cette histoire c'est qu'elle semble se dérouler de nos jours ... Triste réalité ....

Caroline Baldwin  : T7 Raison d'état  (Taymans - Casterman - 2001)
Alors qu'elle séjourne dans la maison de campagne de son défunt grand-père, au Canada, Caroline Baldwin rencontre Gary Scott, qu'elle n'avait pas revu depuis quelque temps (voir T 2). Gary, qui travaille pour le FBI, assure la protection rapprochée d'un témoin à charge capital dans une affaire de corruption. Bien qu’au courant de rien, Caroline échappe de justesse aux tueurs qui traquent Scott et son protégé. De retour à New York, elle est embauchée par une grande compagnie d'assurances: elle a pour mission d'aller négocier avec des rebelles birmans la libération contre rançon d'un gros client de la compagnie...
Une histoire (en deux tomes) un peu trop compliquée à mon goût. Entre vrais et faux agents du FBI, entre témoins gênant et vrai faux enlèvement, Caroline Baldwin se retrouve dans un beau merdier (!!!) et le lecteur à du mal à s'y retrouver ...