Mes lectures du mois : Avril 2001

Voici un avis (qui n'engage que moi ...) sur les dernières BDs que j'ai lues. Tous ces albums ne sont pas issus des Editions Delcourt et tous ne sont pas des nouveautés mais j'aime bien partir à la découverte d'auteurs qui me sont inconnus (sur les conseils de mes libraires favoris ou ... des vôtres).


[Lectures 1999][Lectures 2000]
[01/01][03/01][04/01][05/01][06/01][08/01]

Serpenters : T1 Les fugitifs (Mosdi/Martin/froissard - Delcourt - 2001)
A la tête de l'empire d'Atzlan, une race de guerriers impitoyables et de prêtres sorciers tiennent sous leur joug les peuples alentours. Mais le règne du sixième soleil approche et l'empire est menacé par le retour des Serpenters, créatures maléfiques et hautement civilisées qui apparaissent et disparaissent cycliquement. Un jour, tandis que les féroces guerriers Félars traquent un groupe d'esclaves fugitifs, la terre se soulève et des formes apparaissent....
Voilà bien une bande dessinée ou les graphismes sont à l'image du scénario : confus et sombres !!! Pourtant le cadre de cette histoire, une puissante civilisation précolombienne, semblait offrir de vastes possibilités scénaristiques que l'auteur (remarquable dans Xoco, je ne préfère pas parler du reste  ....) n'a pas vraiment su exploiter. Mais, malgré ma perplexité, j'ai envie d'en savoir plus et j'achèterais certainement le prochain album !!! Comme quoi .... 

Travis : T4 Protocole Oslo (Duval/Quet/Schelle/Rosa - Delcourt - 2001)
Alors qu'une réunion au sommet réuint les deux sociétés ennemies, Baxter & Martin et Transgénic, la station orbitale internationale Nobel est en effervescence. Travis réussira t'il à prouver son innocence ? Retrouvera t'il Anne? Et qui est la mystérieuse intelligence artificielle qui mène la danse ?
A la sortie d'un nouvel album d'une série, j'ai l'habitude de relire la totalité des albums précédents. C'est à cette lecture (plus ou moins suivie et rapide) que je sais vraiment si j'apprécie la série ! Pour Travis, la question ne se pose plus  depuis longtemps. Je jubile à chaque album et chaque fois, je suis bluffé par la maîtrise incroyable de Duval dans sa vision très réaliste (il me semble ...) d'un futur assez proche (50 ans). Ce quatrième tome (avant dernier de la série) sans doute plus "statique" avant le feu d'artifice final ne déroge pas à l'ensemble.
Le duo Carmen et Travis  est  incontestablement tout au sommet de la collection Neopolis. Merci Fred  Duval !!!

Janet Jones : T3 La traque (Dieter/Duval S./Cochet - Delcourt - 2001)
Janet apprend la mort de son compagnon juste avant la naissance de leur fille. Elle confie l'enfant à son amie Louise et rejoint un groupe de "justiciers" qui recherchent aussi Roy Red Deck, l'assassin de Black Sand. Elle est bien décidée à tout mettre en œuvre pour venger l'homme qu'elle a aimé. ...
J'ai un problème de plus en plus important avec cette série : j'ai la nette  impression que S.Duval a énormément de mal à dessiner les visages féminins et notamment de profil, ce qui détruit complètement l'aspect visuel de certaines planches. Et puis, il y a le scénario de cet album : même s'il est très bien construit, il est assez peu crédible et surtout il ne colle pas du tout avec la personnalité du personnage mise en place lors des deux premiers albums.  Au final, une grosse déception ...

Odilon Verjus : T5 Breitz Atao (Yann/Verron - Lombard - 2001)
A Saint-Tiloe, petit port breton où l'on revendique haut et fort son identité celtique et l'excellence de ses oursins, Odilon Verjus et son compagnon sont les hôtes du curé et surtout de sa soeur, une extravagante marquise.. La grande passion de la châtelaine, c'est la chasse. Celle de sa fille, la protection des animaux. Celle de son fils, la lutte pour une Bretagne indépendante et laïque.. Hébergés par cette drôle de famille, les pères Odilon et Laurent ont pour mission de veiller au bon déroulement de la réunion annuelle des néo-druides. Rituel plus folklorique que païen qui est en effet devenu le théâtre de violences qui inquiètent le Vatican !
Un conseil de lecture appuyé de mon libraire. Je le comprends un peu : il scénarise des strips de Veyron (à paraître un jour, peut-être ...). Donc pour ce coup, je flairais un certain parti-pris.
Mais voilà, malgré les nombreux jeux de mots (parfois très cocasses) et la gentille diatribe anti-cléricale (qui n'est pas pour me déplaire), j'ai du mal à accrocher. Encore une fois, mis à part l'immense Franquin et son Gaston, je suis décidément fâché avec l'humour en BD (un peu comme pour Fluide ou je n'accroche absolument pas ...)

Rogon le Leu : T4 Den Bleitz (Convard/Chabert - Delcourt - 2001)
Tryphina et sa suite font route dans la forêt de Merlin : la jeune fille est pressée de retrouver Rogon afin de célébrer leurs noces. En chemin, un pauvre homme lépreux, Aneurin, fait le serment de veiller sur Tryphina. À ce moment-là, l’archevêque convainc Clotaire de lancer sans tarder un troupe de mercenaires à la poursuite des Leus, ce qui les aidera dans leur projet d'annexion de la terre d'Armorique. Le complot est décelé par le brave Aneurin qui parvient à prévenir Rogon du danger qui les menace. Avec Rogon à sa tête, le petit peuple parvient à éliminer les mercenaires. Un combat s'engage ensuite entre l'armée de Rogon et les hommes de Clotaire : malheureusement, l'abbé Gildas est tué et le départ de l'archevêque en pays saxon pour trouver un allié parmi les pirates n'a pu être empêché...
Ce quatrième épisode n'apporte rien à cette série au style original. Je crois que le filon a été complètement exploité par ses auteurs. Cet album en prenant un ton plus historique perd de sa magie et du coup, perd de son intérêt. Bref, je me suis ennuyé ferme à la lecture de l'album. Dommage !!!