Collection Encrages

Traits de plume et d'esprit : la force du noir et blanc au service de longs récits à forte personnalité.
Exclusivement en noir et blanc et en One Shot, un format "poche" mais de nombreux petits bijoux : cette collection réserve bien des surprises !

[A propos de la collection Encrages ...]


 L'As de Pique (2001)
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
GUERINEAU Richard
CORBEYRAN
  
Résumé:

Arthur de la Gravière, roi de l'acrobatie aérienne et gentleman séducteur, se mêle de ce qui ne le regarde pas… Avec son ami valet-chauffeur-aide-de-camp, il se trouve confronté à trois affaires : les démêlés de son oncle inventeur avec la mafia américaine, des apparitions spectrales dans la paisible ville de Royans, et l'énigme d'un tueur à Hollywood.


Cauchemar américain (1998)
Dessin:
Scénario:
GARCES
GARCES
Albums:

Terry, un truand minable tout juste sorti de prison, assisté de son ex-petite amie et d'un débile mental, kidnappe un homme d'affaires et exige de son épouse une rançon d'un million de dollars. Leur route croisera celles de deux gamins qui veulent devenir des justiciers, d'un basketteur noir dont le père refuse qu'il entame une carrière professionnelle, et d'une illuminée obsédée par les OVNI. De quoi faire déraper toute l'affaire...

Ce que j'en pense:

 

D'autres avis: Critique "bachi bouzouk nº1".
Critique d'ISA....

Le colporteur (1999)
Dessin:
Scénario:
Tom TIRABOSCO
Marie-Christophe ARN
Résumé:

Umberto se réveille un jour dans sa maison renversée, suspendue dans le paysage, que le vent balaye comme ses certitudes. Débute alors une quête introspective symbolisée par le voyage dans la maison en vue d'atteindre le sol. Nina, une femme poleïforme, l'aidera à franchir les différentes étapes liées à l'imagerie du tarot: Le Pendu, L'Arcane Sans Nom, etc... Cette recherche sur soi se solde par un échec représenté par la mort du héros, Nina maintenant enceinte le remplaçant au sommet de la maison.  

Ce que j'en pense: "S'inspirant de la Cabale, des tarots et de l'imaginaire populaire du carnaval, "Le Colporteur" est aussi un pur moment de poésie."
Voilà ce qui est écrit sur le 4ème de couverture de cet album (en noir et blanc) de la collection encrage. Problème, malgré un graphisme surprenant qui fait parfois penser au Mur de Pan de Mouchel, ce récit teinté d'onirisme ne m'a pas emballé. Sans doute un manque de culture (les thèmes évoqués plus haut ne me sont pas familiers ...). Un album (très) difficile d'accès...

La digue (1998)
Dessin:
Scénario:
ALFRED
CORBEYRAN
Albums:

Inconcevable, interminable, bordée d'eau à l'infini, la digue est jalonnée de villes autonomes et isolées, peuplées de personnages au comportement singulier. Un jeune homme, accusé d'outrage aux bonnes moeurs, est condamné à se rendre chez les archipithèques afin de prendre connaissance d'un message disparu. C'est le début d'une périlleuse mission qui le conduira vers un monde nouveau et la découverte de sentiments jusqu'alors inconnus.

Ce que j'en pense: Paul Gueuledamour accompagné de Virgine parcourent une digue séparant deux océans qui semble infinie et immuable,  à la recherche des mystérieux Archipithèques et surtout pour répondre aux insondables questions que pose cette construction ...
Alfred jeune et sympathique dessinateur Grenoblois signe en compagnie de Corbeyran (prolifique scénariste du Fond du Monde, Lie de Vin, ...) un album original qui se situe entre Horologiom de Lebeault et Ici Même de Tardi/Forest. Teinté d'absurdité, cette longue quête qui paresse parfois un peu, reste joliment dessinée. 
D'autres avis: Critique par [François] de Du9

Les Enragés (intégrale) (1999)
Dessin:
Scénario:
Erwin LE SAËC
David CHAUVEL
Résumé:

Hamlet, ancien agent du gouvernement reconverti dans l’assassinat sur commande, a accepté un contrat de trop. Son commanditaire, la police, le FBI... Tous sont après lui. Son seul espoir : fuir et déméler les fils du complot.

Ce que j'en pense:

L'intégrale en un seul volume et en noir et blanc ! L'histoire conserve toute sa fureur !!!


Exit (1997)
Dessin:
Scénario:
Thomas OTT
Thomas OTT
Albums:

Une valise pleine de billets qui semble inéluctablement attirer la mort, une chambre d'hôtel africaine étouffante, la guerre du Vietnam et ses horreurs, un tueur au regard impénétrable... A travers toutes les histoires courtes compilées ici, de Washing day à Dix façons de tuer votre mari, Thomas Ott nous dévoile son obsession : l'impuissance devant la mort. Des histoires implacables d'une noirceur profonde, qui prennent à la gorge pour ne jamais lâcher.

Ce que j'en pense:

 

D'autres avis: Critique par [Yvan] de Du9.

Flag (1999)
Dessin:
Scénario:
David CHAUVEL
Erwan LE SAEC
Albums:

Pierre et Lucas habitant la même ville, il leur est impossible de se croiser dans la rue, au bar, ou même au... commissariat. Car Pierre est flic à la Brigade Anti-Criminalité, spécialisée dans les flagrants délits, tandis que Lucas est de l'autre côté de la barrière, vivant de larcins et autres délits mineurs. De possible, leur rencontre va devenir inévitable et même fréquente, Lucas s'enfonçant toujours plus loin dans la criminalité.

Ce que j'en pense:

Polar en noir et blanc des auteurs de la superbe série "Les Enragés". Chauvel décrit ici un univers très proche de Nuit Noire. Il en utilise les mêmes ficelles : découpage habile de l'histoire, descente aux enfers inexorable d'un jeune voyou, ... Pourtant ici la magie ne s'opère pas de la même façon. Une petite déception.

D'autres avis: Critique de Thierry Bellefroid, plus enthousiaste ...

Goudron plumé (1997)
Dessin:
Scénario:
BALADI
BALADI
Albums:

Dans un Far-West plutôt improbable du début du siècle, Malpoilu, un cow-boy tourmenté et passionné, raconte avant d'être lynché sa folle poursuite de "Selle-de-cheval-qui-sent-mauvais", un énigmatique bandit qui avait kidnappé l'élue de son coeur, la belle Elizabeth. Au cours de la chasse à l'homme, il a croisé une communauté de monstres aux croyances particulières, une étrange et envoûtante Indienne nommée Henriette, et Maureen, une tireuse d'élite non moins bizarre.

Ce que j'en pense:

 

D'autres avis: Critique par [Gregg] de Du9.

 INGRID
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
DETHAN Isabelle
DETHAN Isabelle
 
Albums: T1 (2001) : Le dernier voyage d'Opa Julius
Résumé:

Un père et une mère, trois frère et sœurs, des grands-parents, des jeux et des problèmes d'enfant... Cette petite fille n'a rien d'exceptionnel, à ceci près : Ingrid est Allemande et elle est née en 1937. Avec son regard de gamine, tour à tour grave et insouciant, elle vit et raconte les derniers mois de la guerre : les trois générations sous le même toit, les jeux des petits Allemands ; les bombardements sur une région qui bientôt sera zone d'occupation russe après un court passage de l'armée américaine ; et le départ après la défaite...

Ce que j'en pense: Après Tante Henriette, Ingrid .... Isabelle Dethan semble s'éloigner des albums d'héroy-fantasy de ses débuts pour des récits autobiographiques plus intimistes. Je ne sais pas si le succès sera au rendez-vous mais il serait largement mérité.
Dethan possède incontestablement un grand talent de conteuse en réussissant à ensorceler le lecteur avec une histoire simple et émouvante. 
Encore une fois, la collection Encrage accueille en son sein un petit bijou ...
D'autres avis: Critique de Thierry Bellefroid, très, très enthousiaste ...

LES MANGEURS DE CAILLOUX
Dessin:
Scénario:
Jean-Luc LOYER
Jean-Luc LOYER
Albums: T1 (1998) : Les mangeurs de Cailloux
T2 (2000) : La boîte à un franc
Albums:

Quand on a huit ans et qu'on a passé toute sa jeune vie dans les corons qui entourent une mine du Pas-de-Calais, on a forcément entendu les grands raconter des histoires horribles ramenées du fond des puits. Alors un "tiot" impressionnable dont le chien disparaît un soir va inévitablement imaginer les pires choses... D'autant plus qu'il est persuadé d'avoir vu des gens entrer dans cette vieille tour abandonnée, là -haut sur le terril.

Ce que j'en pense:

Jean-Luc Loyer, natif d'Hénin Beaumont (entre Lens et Douai), connaît bien le Nord. Le Nord et ses corons, ses terrils, ses mines abandonnées, un univers dur mais chaleureux et surtout plein de mystères pour un petit garçon de huit ans. A la recherche de son chien, ce tiot un peu trop imaginatif va devoir surmonter ses peurs d'enfant pour le retrouver.
Le graphisme (en noir et blanc évidemment) oscille superbement entre réalisme et naïveté et même si le scénario ressemble souvent à un catalogue de personnages ou de faits parfois hauts en couleur, mais sans liens apparents à l'histoire, cet album m'a fait passer un très bon moment.

D'autres avis: Critique "bachi bouzouk nº1".

 La nuit du lièvre (2001)
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
VAN LINTHOUT Georges
LECLERCQ Yves
  
Résumé:

1956. Hatsburg, petite bourgade banale des États-Unis. Zouzou, Elvis et Freed, trois copains, reviennent de la guerre de Corée. Descendre dans les mines ou monter sur le ring ? Le choix est rapide. Entre bagarres, amours, amitiés et combats, Bo, le frère de Zouzou, est aux premières loges. Et, quand la mafia décide de s'en mêler, la petite ville perd tout son charme ! Freed au bord de la folie, Elvis au placard pour quinze ans, et, Zouzou, ratatiné contre un arbre… Tout tourne mal pendant cette nuit où les lièvres sont de sortie.

D'autres avis: Critique de Thierry Bellefroid.

Nuit Noire (2001)
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
Jérome LERECULEY
Didier CHAUVEL
Jean Luc SIMON
Résumé:

Après le meurtre de deux policiers, Marc et Joël ont décidé de fuir vers l'Espagne. Alors que leur voiture commence à faiblir, les deux amis arrivent en vue d'une boîte de nuit, le Blue Moon. Plus incontrôlable que jamais, Joël espère y trouver l'occasion de s'approprier un nouveau véhicule...

Ce que j'en pense:

Le passage en noir et blanc (et en intégrale) d'une des plus grande réussite de Chauvel est plus que satisfaisant. Un must !!! 


Paroles de Taulards (1999)
Dessin:
Scénario:
Collectif
CORBEYRAN
Résumé:

Une porte s’ouvre sur le monde pénitentiaire : des détenus se sont livrés à des auteurs de bandes dessinées, donnant naissance à quatorze récits de taulards qui expriment leurs illusions, leurs obsessions, leur impuissance.

Ce que j'en pense: Corbeyran a recueilli des histoires simples et parfois émouvantes de 6 taulards de la maison d'arrêt de Blois. Ces récits, superbement mis en images par des dessinateurs plus que célèbres (de Davodeau à Baudoin en passant par M.A Mathieu ou Guerineau), donnent une évocation très forte d'un univers carcéral finalement assez méconnu.
Ces récits ne cherchent pas à interpeller le lecteur, ils montrent tout simplement la détresse de prisonniers qui pour avoir violé la loi doivent assumer une punition. Punition effectuée dans un monde d'ou il doit être bien difficile de sortir indemne... 

 Le phalanstère du bout du monde (2001)
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
BOUILLEZ Amaury
CORBEYRAN
  
Résumé:

Le phalanstère est un pensionnat réputé pour sa grande rigueur, situé sur une île reliée à la cote une seule fois par an. Jean y entre à sept ans  et y subit la monotone oppression : lever à l'aube, cours magistraux ânonnés, "touille" à tous les repas, cauchemars, brimades ... Sa rencontre avec le "concierge de l'Eglise", ancien élève qui lui dévoile le but originel des fondateurs de l'établissement, et les révélations de son camarade Prosper, achèvent de le déstabiliser ...


Planète lointaine (1998)
Dessin:
Scénario:
LI-AN
LI-AN
Albums:

Sur une planète lointaine, couvent des événements graves... Une lutte impitoyable pour le pouvoir met aux prises un mystérieux policier appelé l'Ombre, l'héroïne d'un magazine érotico-politique au nom délicieux de Miss Missy, un gouverneur omnipotent, un chef de syndicat du crime et quelques autres... L'Ombre est fermement décidé à faire toute la lumière sur ces événements, mais se pourrait-il que quelqu'un le manipule ?

Ce que j'en pense:

 

D'autres avis: Critique de [A. Foussat] dans CASUS BELLI n°115.
Autre critique de [François] de Du9.

Quelques jours avec un menteur (1997)
Dessin:
Scénario:
Etienne DAVODEAU
Etienne DAVODEAU
Albums:

Pour Victor, Charlie, Domi, JeanJean et Phil, cinq vieux copains qui se sont octroyé huit jours de vacances au grand air à des lieues de toute agglomération, chaque jour apporte son lot de découvertes et de rencontres. De remise en question en footing matinal, de séance cuisine en virée au supermarché, la seule constante de leur semaine est apportée par une information surprenante : des bombes de peinture blanche explosent un peu partout...

Ce que j'en pense:

Chronique amère et tendre de cinq copains qui passent une semaine en célibataires. Pour apprécier toute la saveur de cette histoire, l'idéal est d'avoir la quarantaine... Dans ce cas, elle sonne remarquablement juste ! Une véritable réussite.

D'autres avis: Critique par [Erwan] de Du9

Rails (1997)
Dessin:
Scénario:
Fred SIMON
David CHAUVEL
Recueil de quatre volumes :
Albums:

Jaguars, La Garde blanche, La Chute du Lion, Face à face
Etats-Unis, futur proche. Chargé d'infiltrer un des gangs de Noirs qui écument le pays à bord de trains blindés, Pearse le flic métis doit choisir son camp : police et milice raciste contre bandes de pirates dont l'extermination est devenue l'enjeu d'une lutte pour le pouvoir. Un féroce jeu d'alliances et de trahisons commence. 4 tomes également disponibles en volumes séparés et en couleurs (Neopolis).

Ce que j'en pense:

Voir Top Ten


 Rural (2001)
Dessin:
Scénario:
Couleurs:
DAVODEAU Etienne
DAVODEAU Etienne
 
Résumé:

C'est l'histoire d'un coin tranquille à la campagne. Un couple achève d'y retaper une vieille bâtisse devenue en dix ans de travaux une agréable maison. Un peu plus loin, trois jeunes paysans, convaincus qu'une autre agriculture est possible, tentent le pari du bio. Tout va bien, jusqu'au jour où la nouvelle tombe : le tracé d'une future autoroute passe ici-même. Durant une année entière, Étienne Davodeau a suvi ces gens crayon en main, a mené son enquête sur les origines de cette décision absurde et ses répercussions dramatiques sur la vie d'une région.

Ce que j'en pense: Si vous n'appréciez pas trop l'ultra médiatisation du personnage, passez outre la préface de José Bové ...
Encore une fois, Davodeau fait mouche ...S'il est certain que les lecteurs "purs" citadins ne seront pas très sensibles aux charmes de cet album, pour les autres, les plus nombreux qui comme moi ont des racines paysannes pas trop lointaines, cet album les touchera par la justesse de son ton ...
Davodeau a croqué sur le vif avec beaucoup de talent des personnages et des situations qui font de cet album (de cette enquête) une véritable réussite.
Deux regrets : le sous-titre pas vraiment utile et la quasi absence des femmes :  lorsqu'on connaît le rôle capitale des épouses d'agriculteurs qui souvent cumulent en plus d'une activité professionnelle  les travaux  quotidiens de la ferme, elles méritaient sans doute une plus grand place dans cette magnifique histoire ...
D'autres avis: Critique de Thierry Bellefroid

Tante Henriette ou l'éloge de l'avarice (2000)
Dessin:
Scénario:
Isabelle DETHAN
Albums:

En 1976, lors de vacances dans le Périgord, une petite fille fait la connaissance de sa grand-mère. Issue de la très haute bourgeoisie, à l'abri du besoin toute sa vie, Tante Henriette n'en a pas moins élevé l'avarice au rang d'un véritable art de vivre ! Des élastique en guise de lacets aux cadeaux achetés en vente de charité, la petite fille devenue adulte se souvient avec tendresse d'anecdotes plus étonnantes les unes que les autres ...

Ce que j'en pense: Après un long silence et l'intéressant Roi Cyclope,  Isabelle Dethan nous offre une petite merveille !!! Elle nous conte et dessine avec beaucoup de talent (tout en lavis) une histoire tout simple, souvent drôle, jamais mièvre.
Et puis, comme Isabelle Dethan, nous avons tous côtoyé dans notre jeunesse qui une grand mère, un grande tante, ... qui ressemble à cette Tante Henriette, si caricaturale mais pourtant jamais détestable.
Alors, un petit peu de nostalgie dans un monde de brute ...
A noter : suite à la parution de cette histoire, un membre de sa famille lui aurait intenté un procès :(((
D'autres avis: Critique de Thierry Bellefroid.

Le Temps des bombes (2000)
Dessin:
Scénario:
Emmanuel MOYNOT

Albums:

France, au tout début du XXe siècle Augustin est un fils de bourgeois breton qui, suite à une dispute avec son père, s’enfuit en pensant avoir laissé ce dernier pour mort. Parvenu à Paris, il rencontre un groupe d’anarchistes et participe à leurs réunions politiques puis à leurs actions. Le groupe fonde un journal et mène quelques attentats sanglants.


ToileCirée (1998)
Dessin:
Scénario:
Jérôme JOUVRAY
Denis ROLAND
Albums:

J.P.B., célèbre journaliste et écrivain parisien, doit faire un reportage sur une fabrique de toile cirée dans la capitale française de la nappe. Alors qu'il discute avec deux jeunes, il découvre un meurtre et se lance à la poursuite du tueur qui l'amène directement à l'usine qu'il doit visiter le lendemain. Le bizarre patron de la fabrique est-il impliqué dans cette affaire ? J.P.B. compte bien le prouver, et en faire son nouveau roman à scandale.

Ce que j'en pense:

Une enquête policière dans une usine de fabrication des nappes cirées, voilà qui n'est pas courant !!! Le scénariste met en place des personnages attachants et souvent drôles dont malheureusement les apparitions et/ou les disparitions ne sont pas toujours très logiques ni opportunes. Bref malgré quelques petites faiblesses du scénario, un album tragi-comique assez plaisant à lire.

D'autres avis: Critique par Simon Brasier, BDScope N°12
Critique par [Yvan] de Du9, dubitatif ...

Trois Allumettes (1999)
Dessin:
Scénario:
Hervé BOIVIN
David CHAUVEL
Albums:

Inspecteur de police, Serge Lazurier est promis à une belle et longue carrière. Mariée et mère de deux enfants, Marie-Anne Roisan mène une existence paisible au sein d'un foyer familial sans histoires. Issue d'une famille ouvrière, Jeanne Coquet abandonne ses études pour subvenir aux besoins de ses parents. Les trajectoires de ces trois personnages, que rien a priori ne rapproche, vont pourtant se croiser autour d'un drame.

Ce que j'en pense:

Chauvel use et abuse du découpage de ses scénarios en tranches temporelles (comme dans Flag) ou en tranches de vie comme dans cet album, en s'attachant de suivre tour à tour ses personnages principaux.
Dans le cas de "Trois allumettes", ce découpage ne gène en aucun cas la lecture de l'album. Mélange réussi de polar contemporain "social" et de "road movie", on suit avec beaucoup de plaisir l'enquète pathétique de l'inspecteur Lazurier à la recherche de deux femmes disparues.
Seul problème, il faut accepter le graphisme de Boivin (en noir et blanc, évidemment) très épuré mais redoutablement efficace pour ce qui est de traduire les émotions des personnages. Si c'est le cas, alors "Trois allumettes" ne vous décevra pas !

D'autres avis: Critique de Thierry Bellefroid
Critique par [François] de Du9